Source : Wikipédia Commons

Mairie Châtenois-les-Forges

Adresse de la mairie Châtenois-les-Forges :
Mairie Châtenois-les-Forges
18 voie du Tram
090700 Territoire de Belfort
France

Téléphone de la mairie: 0384294067

Fax: 0384294672

Page web de la mairie: http://www.ville-chatenois.com

Maire de la ville Châtenois-les-Forges : Mélanie WELKLEN-HAOATAI

¡Votez Châtenois-les-Forges [Territoire de Belfort]!

Commune la plus belle de France
Votez pour choisir la commune la plus belle de France

Votez pour votre commune et publiez l'enquête sur le site de votre mairie ou sur vos réseaux sociaux, pour inciter les habitants de votre localité à voter. La ville gagnante recevra un reportage touristique spécial.

Lire modalités d’enquête

Votez Châtenois-les-Forges [Territoire de Belfort] !


Châtenois-les-Forges (CLF) est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Chatenais.

Géographie

La commune, qui est chef-lieu du canton homonyme, est située au sud-est du département, sur la RN 437, à mi-chemin entre Belfort et Montbéliard.

Toponymie

Ecclesiam de Casteneyaco (1147), Ecclesiam de Castiney (1177), Schehteney (1241), Chastenois (1655), Priour de Chastenoy (1303), Prioratus de Chateneyo/Chatenajo ordinis S. Augustini (1435), Meigertum Schatheney (1427).
En allemand : Kestenholtz.

Histoire

Faits historiques

Le nom de Châtenois est cité pour la première fois en 1098. En 1147, Casteneyaco (Kestenholz en allemand) abritait alors un prieuré de l’ordre de Saint-Augustin dont la chapelle aurait servi d’église paroissiale. En 1300, un différend entre le prieur de Châtenois et celui de Lanthenans donna lieu à un procès qui laissa des traces dans les archives. Cet établissement religieux, qui avait cessé en 1435 de dépendre du prieuré de Lanthenans pour être rattaché au chapitre de Montbéliard, disparut à la fin du xvie siècle. L’église actuelle a été consacrée le 20 juin 1745 à saint Étienne.

En 1282, le seigneur du village était Alard de Châtenois, vassal du comte Renaud de Bourgogne. Châtenois était alors le chef-lieu d’une mairie importante du comté de Montbéliard et devient, vers 1350, une possession autrichienne. Le village d’Oye, situé entre Châtenois et Bermont faisait partie de cette seigneurie. Au moment de la guerre de Trente Ans vers 1633, Oye fut ravagé par les troupes du roi de Suède, alliés des Français, et ne devait plus se relever de ses ruines. Aujourd’hui, il ne reste d’Oye que le bois qui porte son nom, au nord de Châtenois.

Au xviiie siècle, se développe l’industrie sidérurgique avec l’établissement de hauts-fourneaux et de forges destinés au traitement et à la transformation du minerai de fer en grain extrait des mines d’Andelnans, Chévremont, Châtenois, Danjoutin, Roppe, Vézelois… Après avoir successivement appartenu aux descendants de Mazarin, à la famille Viellard puis à la Compagnie des forges d’Audincourt. Le dernier haut-fourneau s’éteint au xixe siècle mais la tradition industrielle se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

Villemont

Villemont était un village situé entre Châtenois-les-Forges, Grand-Charmont, Bethoncourt et Nommay. En 1150, il est mentionné dans un titre par lequel le chapitre de Montbéliard donnait à l'abbaye Notre-Dame de Belchamp « sa terre de Villemont » ainsi que la forêt proche en échange de deux « collonges » et trois « meix » (habitation d’un cultivateur, jointe à autant de terre qu’il en faut pour l’occuper et le nourrir) dans les villages proche. La dénomination de Villemont disparaît dès le début du xive siècle pour être remplacé par le nom de Villers-le-Sec où le prieuré de Châtenois y possédait des terres. Après la mort du comte Renaud et le partage de sa succession, Villers-le-Sec fut compris dans la part de sa fille Jeanne qui offrit aux habitants leurs franchises de la mainmorte. Villers-le-Sec disparaît dans la première moitié du xve siècle car un acte de 1429 en parle comme d'un village « ruiné dans les dernières guerres ».

Personnalités liées à la commune

  • Pierre Antoine Courtot (1760-1829), général des armées de la République, natif de la commune.
  • Louis Marré (1909-1992), sénateur de la Savoie, natif de la commune.

(Article obtenu de la Wikipédia)

Statistiques démographiques à Châtenois-les-Forges


Date: 1/8/2021

Population: 2747 habitants

Densité de la population: 310 habitants / km2


Numéros officiels de la commune à Châtenois-les-Forges


Code communal INSEE: 90022

Code postal: 90700

Données administratives de la commune à Châtenois-les-Forges


Pays: France

Région: Bourgogne-Franche-Comté

Département: Territoire de Belfort

Territoire de la commune à Châtenois-les-Forges


Surface de la commune à Châtenois-les-Forges [Territoire de Belfort]: 8.67 km2


Coordonnées géographiques: 47.56 de latitude / 6.85 de longitude

Les communes voisines à Châtenois-les-Forges


Communes limitrophes à Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...


Communes voisines à Châtenois-les-Forges


Tri des données de la mairie ...

Données sur les entreprises à Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...

Moyens de transport proches à Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...

Activités et loisirs à Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...

Points d'intérêt à Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...

Monuments de Châtenois-les-Forges

Tri des données de la mairie ...
Votez la commune la plus belle de France
SONDAGE ACTIF
Commune la plus belle de France

Votez pour votre commune et publiez l'enquête sur vos réseaux sociaux. La ville gagnante recevra un reportage touristique spécial.


Lire modalités

Votez Châtenois-les-Forges [Territoire de Belfort] !

Position géographique de la mairie Châtenois-les-Forges


Météo à Châtenois-les-Forges [Territoire de Belfort]

Laissez votre commentaire

(N'écrivez jamais de numéros de téléphone, d'e-mails ou de données personnelles. Ces données sont publiques et peuvent être lues par tout le monde)
El contenido de este campo se mantiene privado y no se mostrará públicamente.

Texto sin formato

  • No se permiten etiquetas HTML.
  • Saltos automáticos de líneas y de párrafos.
  • Las direcciones de correos electrónicos y páginas web se convierten en enlaces automáticamente.