Contacter le mairie Étueffont [Territoire de Belfort]

Étueffont [Territoire de Belfort]

  0


 Adresse   
1 rue de Rougemont, 90170
 Département:   
Territoire de Belfort
 Région:   
Bourgogne-Franche-Comté
 Coordonnées:   
 Population:   
1498
 Maire:   
Alain FESSLER
 Page Web:   

Étueffont (en allemand : Staufen) est une commune française située dans le département du Territoire de Belfort en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Taffions (d’après le patois).

Géographie

La commune est située à 472 m d’altitude en moyenne et culmine à 916 mètres au sommet du Fayé, dans le canton de Giromagny et le département du Territoire de Belfort. Elle est issue de la fusion des deux anciennes communes d’Étueffont-Bas et Étueffont-Haut le 12 juin 1973. Sa superficie est de 1 253 hectares. Le village est situé au pied du versant sud du massif des Vosges, sur la rivière La Madeleine, cours d’eau qui prend sa source au pied du Baerenkopf1 et qui traverse ensuite Anjoutey.

Jusqu’en 1775, date à laquelle fut instituée la paroisse d’Anjoutey, la paroisse d’Étueffont comprenait les villages de Bourg-sous-Châtelet, Petitmagny, Anjoutey, Étueffont-Haut, Étueffont-Bas et Lamadeleine-Val-des-Anges. L’église, dédiée à saint Valbert, date du début du xviiie siècle. Le bassin houiller stéphanien sous-vosgien s’étend sur le territoire communal et aux alentours, entre Bouhans-lès-Lure, Ronchamp, Lomont à l’ouest et Rougemont, Romagny à l’est.

C’est une des 188 communes du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Toponymie

  • Étueffont-Bas : Estuefon (1260), Eytauffen (1296), Eitůfun (1316), Stauffen prope Rotenburg (1337), Stoffen/Eisthoffan (1427), Nider Stauffen (1579), Estueffond (1779). En allemand : Nieder Stauffen.
  • Étueffont-Haut: Ober Stauffen (1579), Estueffon-Dessus (1620), Stueffon/Stouffont/Stueffont (1533), Etuffont le Haut (1793), Etueffont-Haut (1801). En allemand : Ober Stauffen.

Histoire

Faits historiques

  • Pendant l’antiquité, un camp fortifié gallo-romain est installé au sommet du Fayé.
  • 1188 première mention du nom d’Étueffont dans une bulle du pape Clément III.
  • 1296 : Thiébaud, le comte de Ferrette cède le droit de patronage de l’église à l’abbaye de Lucelle.
  • 1354 Étueffont est considérée comme chef-lieu d’une mairie composée de Bourg-sous-Châtelet, Lamadeleine-Val-des-Anges, Petitmagny, Anjoutey, Étueffont-Haut et Étueffont-Bas. Cette mairie est alors rattachée à la seigneurie du Rosemont.
  • 1870-1871 : après la guerre franco-prussienne, Étueffont reste français avec l’arrondissement de Belfort alors que le Haut-Rhin est annexée par le Reich Allemand (traité de Francfort).
  • 1939-1945 : Seconde Guerre mondiale ; Étueffont, située en zone Interdite, est étroitement surveillée. Étueffont aurait failli être détruit : des soldats allemands furent tués (attentat) et enterrés mais ils furent retrouvés avant la fin de la guerre ; les autorités allemandes (Kommandantur) de Belfort voulurent brûler le village, projet qui fut abandonné en raison de la progression des Alliés vers l’est.
  • Depuis près de 30 ans, Gérard Guyon, politiquement proche de Jean-Pierre Chevènement, est maire du village, il est également président de la communauté de communes du Pays Sous Vosgien.

Dès la fin du Moyen Âge, le village se tourne vers l’industrie naissante : une forge qui transforme le fer produit par le fourneau de Bethonvilliers, l’exploitation minière de plomb argentifère dans le massif des Vosges tout proche (le sommet nommé Tête du Mineur est là pour le rappeler), l’exploitation forestière et la fabrication du charbon de bois. Par la suite un moulin est installé sur la rivière, des étangs sont creusés. Dès le début du xixe siècle le tissage à bras se développe suivi vers le milieu du siècle par le tissage mécanique Boigeol-Japy, à cette époque des recherches pour découvrir un gisement de houille sont entrepris, deux puits de mine et trois sondages sont creusés sur la commune, mais abandonnés faute de résultats concluants.

En 1879, les frères Zeller, originaires d’Oberbruck (Haut-Rhin) installent des tissages et une filature à Étueffont. Ces usines prospèrent pendant un demi-siècle (1880-1930), donnant du travail à plusieurs centaines d’ouvriers. Mais la crise de 1929 amorce le déclin du textile qui cessera son activité à Étueffont vers 1960. La famille Zeller a marqué les deux communes de leur empreinte : Albert Zeller (de 1881 à 1886) puis René Zeller (de 1892 à 1924) ont été maires d’Étueffont-Bas, Roger Zeller a été maire d’Étueffont-Haut. L’ancien château de René Zeller accueille aujourd’hui le centre de formation professionnelle Thérèse-Bonnaymé de l’Association des Paralysés de France.

Au début du xxie siècle, Étueffont est un bourg d’environ 1 500 habitants, plutôt résidentiel, mais qui a su conserver quelques commerçants et artisans ainsi qu’une activité agricole réduite. Il est situé sur la route des villages fleuris du pays sous-vosgien, un chemin qui suit le tracé d’une ancienne voie romaine. Étueffont accueille le siège de la communauté de communes du Pays Sous Vosgien (14 communes), et de la paroisse de la vallée de La Madeleine.

Enseignement

Une école primaire est située à côté de la mairie d’Etueffont. La commune compte également une école maternelle située dans la partie basse de celle-ci.

Santé

Un pôle de santé réunit les professionnels de la santé officiant à Étueffont.

Personnalités liées à la commune

  • L’abbé Robert Miclo vicaire à Étueffont.

Lieux et monuments

  • L’église Saint-Valbert, dédiée à saint Valbert daterait du début du xviiie siècle).
  • La chapelle du Mont Bonnet, érigée en 1888.
  • Tissage et filature de coton Zeller Frères et Cie, puis Ets Zeller frères, puis usine d’articles en caoutchouc et de pièces détachées en matière plastique Transac.
  • La forge-musée d’Étueffont est un témoin très intéressant de l’activité de cinq générations de forgerons au xviiie et xixe siècles av. J.-C.. De nombreux outils et objets forgés sont exposés dans cette maison traditionnelle construite dans les années 1840, où se déroule un charmant marché de Noël au début de décembre.
  • Monuments commémoratifs.

(Article obtenu de la Wikipédia)

Statistiques démographiques à Étueffont [Territoire de Belfort]

 Date:   
18-10-2021
 Population:   
1498 habitants
 Densité de la population:   
117 habitants / km2

Numéros officiels de la commune à Étueffont [Territoire de Belfort]

 Code communal INSEE:   
90041
 Code postal:   
90170

Données administratives de la commune à Étueffont [Territoire de Belfort]

 Pays:   
France
 Département:   
Territoire de Belfort
 Région:   
Bourgogne-Franche-Comté

Territoire de la commune à Étueffont [Territoire de Belfort]

 Surface de la commune à Étueffont [Territoire de Belfort]:   
12.53 km2
 Coordonnées géographiques:   
6.9210275 / 47.7224512
 Heure locale:   
23:42

Données sur les entreprises à Étueffont [Territoire de Belfort]

Moyens de transport proches à Étueffont [Territoire de Belfort]

Activités et loisirs à Étueffont [Territoire de Belfort]

Points d'intérêt à Étueffont [Territoire de Belfort]

Monuments de Étueffont [Territoire de Belfort]

Réservation d'hôtel à Étueffont [Territoire de Belfort]

Booking.com

Position géographique de la mairie Étueffont [Territoire de Belfort]

Le Météo à Étueffont [Territoire de Belfort]

Laisser un commentaire

Rating